La quatrième édition du festival SoFilm Summercamp débutera cette semaine, mercredi 20 juin.

Des personnalités de renom seront présentes : le chanteur nantais Dominique A, les cinéastes Abel Ferrara, Bertrand Mandico et Serge Bozon, l’actrice Laure Calamy… Apprenti(e) cinéphile ou féru(e) du 7ème art, impossible de ne pas trouver son bonheur lors des festivités organisées du 20 au 24 juin.

Un mois après le festival de Cannes, Edouard Baer animera-t-il avec autant de brio le festival SoFilm Summercamp à Nantes ? Pour la quatrième édition de ce rendez-vous déjanté, de nombreuses personnalités sont invitées aux projections de classiques du cinéma, d’avant-premières et de réalisations d’apprenti-cinéastes. La curiosité et la découverte restent les maîtres mots de ce festival, loin de toute compétition.

Les rendez-vous incontournables

La soirée d’ouverture s’annonce prometteuse avec la projection du Roman d’un Tricheur de Sacha Guitry, film adoré par François Truffaut dès sa sortie en France à la Libération. Réalisée en 1936, cette œuvre a marqué les grands cinéastes de la Nouvelle-Vague, mais aussi l’immense Orson Welles. Le film sera présenté par l’acteur Edouard Baer, invité spécial du festival.

Plusieurs classiques sont programmés tels que Sailor et Lula, chef-d’œuvre de David Lynch et palme d’or en 1990. Référence du cinéma de contre-culture, le film Bad Lieutenant d’Abel Ferrara sera projeté à l’occasion de la restauration de sa copie. Le cinéaste américain présentera son documentaire inédit Alive in France en avant-première, auto-portrait réalisé à partir des images de ses propres concerts en France.

Le festival SoFilm Summercamp 2018 sera l’occasion de (re)découvrir Psychose d’Alfred Hitchcock et Les Hommes préfèrent les blondes d’Howard Hawks. Une séance exceptionnelle est dédiée à La La Land, comédie musicale de Damien Chazelle, projetée sur grand écran sous les Nefs !

Les perles rares

Les grands cinéastes contemporains sont mis à l’honneur lors des avant-premières, à l’image du sulfureux Gaspar Noé dont le dernier film, Climax, est programmé pour une séance nocturne, vendredi à 22h30 au Katorza. Moins sensuel mais pas moins engagé, Blackkklansman de Spike Lee clôturera le festival dimanche.

Pour les aspirants vidéastes, un atelier vidéaste web et une masterclass web series sont organisés par Creative Maker, en partenariat avec la Creative Factory. Et pour ceux venus se détendre un peu, il reste toujours le fameux Astérix et Obélix : mission Cléôpatre d’Alain Chabat, ou le Top 25 Groland en hommage à Christophe Salengro et Pierre Bellemarre.

Détails pratiques

Des pass sont en vente sur le site du festival, selon vos envies et vos économies. Beaucoup de séances sont accessibles gratuitement, et les passionnés de foot pourront profiter de la projection du match France-Pérou sur grand écran à l’occasion du Mondial !

Plusieurs lieux sont réquisitionnés le temps du festival : le Katorza, le cinéma Concorde, les Nefs, le Stereolux, Trempolino. A vous de créer votre programme au plus proche de vos envies !

Pour en savoir plus : http://www.sofilm-festival.fr/

 

 

Plus d'articles