Asaf Avidan, un artiste à (re)découvrir avec Anagnorisis

Après ses albums Different Pulses, Gold Shadow et The Study on Falling, Asaf Avidan est revenu sur le devant de la scène en septembre dernier avec un album du nom d’Anagnorisis. Retour sur cet artiste surprenant.

Une voix hors du commun

Avant tout, il faut savoir qu’on a tous écouté du Asaf Avidan sans même savoir qui se cachait derrière cette voix si mystérieuse. Si je vous dis “One day baby,  we’ll be old, Oh baby, we’ll be old, And think of all the stories that we could have told”, vous reconnaissez ? Je vous laisse donc avec ce remix bien connu du titre Reckoning Song d’Asaf Avidan & The Mojos remixé par Wankelmut avant de continuer la lecture de cet article.

Asaf Avidan c’est une voix hors du commun. Reconnaissable entre mille, aigüe, rauque, mais qui reste tellement mélodique et porteuse d’émotion. C’est une voix par laquelle on se laisse porter et qui peut, être aussi bien appréciée en moment de tristesse ou de joie. Elle prend aux tripes, elle n’est comme aucune autre. Un peu comme celle de Janis Joplin mais pas vraiment. On a même pu le comparer à Robert Plant (chanteur de Led Zeppelin). Mais au final, elle est surtout unique, et c’est ce qui fait tout l’intérêt de cet artiste. En entendant sa voix, on entre dans un monde musical qui lui est propre et qui n’est comme aucun autre et qui fait ressentir des choses si différentes des autres.

Asaf Avidan avant Anagnorisis

Asaf Avidan & The Mojos

Avant de démarrer sa carrière solo, Asaf Avidan est entré dans le monde musical avec Asaf Avidan & The Mojos. En plus de notre chanteur, le groupe est composé de Ran Nir, Yoni Sheleg, Roi Peled et Hadas Kleinman. Actif de 2006 à 2011, Asaf Avidan & The Mojos sort 3 albums : The Reckoning, Poor Boy / Lucky Man, Through the Gale.

Asaf Avidan y montre déjà toute sa puissance vocale, que ce soit à travers des chansons plutôt douces, d’autres plus rythmées, allant chercher du côté du blues et du rock. Le groupe enchaîne les tournées et se fait de plus en plus connaitre et aimer du public au fil des albums.
Voici un petit exemple de ce que c’est Asaf Avidan & The Mojos avec un titre de leur premier album :

Asaf Avidan en solo

Tandis qu’Asaf Avidan & The Mojos prend une pause en 2011, notre artiste du jour continue sa lancée dans une carrière solo, déjà amorcée par des concerts lors du vivant du groupe.

En janvier 2013 sort Different Pulses, son 1er album solo. Il sera très bien accueilli en France et arrivera 5e des charts. Different Pulses nous montre un Asaf Avidan dans différentes émotions. Certains titres sont très mélancoliques, voire même tristes. Au contraire, d’autres donnent une touche de joie et de légèreté à cet album.
Par la suite sort Gold Shadows en 2015. Avidan nous livre ici un album avec des sonorités orientales que je trouve bien moins mélancoliques que ce qu’il nous a laissé entendre jusque là. Ses titres donnent envie de dodeliner sur sa chaise en les écoutant. Mais ceci met toujours en valeur sa voix et ne la laisse pas se perdre aux milieux des instruments.
Mais The Study on Falling renoue avec le côté mélancolique d’Avidan. Cet album, sorti en 2017, est tout en douceur. Les rythmes doux s’enchaînent mais la puissance de la voix d’Asaf Avidan se fait entendre à chacun des titres et fait vibrer nos oreilles.

2020, l’année d’Anagnorisis

Si depuis un mois, vous entendez parler d’Asaf Avidan un peu partout, c’est normal. La sortie de son album Anagnorisis l’a fait apparaître un peu partout. Vous aurez ainsi pu le voir en interview sur Konbini ou en duo avec MC Solaar dans Taratata.

Avec cet album, Avidan renoue avec le mélange entre joie et mélancolie. Certains titres sont vraiment tournés vers la tristesse et la mélancolie, avec une voix déchirante. A contrario, d’autres n’ont pas du tout le même effet, un peu comme avec l’album Different Pulses.

Mais ici, on sent clairement un renouveau dans les sonorités recherchées. Tout paraît beaucoup plus actuel, avec parfois l’utilisation de l’électronique, et une plus forte présence du piano. Les rythmes sont différents à chaque album des albums. Cela peut aussi s’expliquer par l’utilisation moindre de la guitare par rapport aux albums précédents. Mais on retrouve ici plus de chœurs qu’avant, et ce pour notre plus grand plaisir.

Nous faisons face ici à un véritable renouveau. Et ceci se retrouve dans le titre de l’album. En effet, le terme grec “anagnorisis” désigne le moment de la reconnaissance, ou la prise de conscience d’une identité qui n’était pas perçue de prime abord. Cet album, c’est celui d’un nouvel Asaf Avidan qui nous montre les preuves de son évolution musicale à travers des textes revenant sur des moments marquants de sa vie.

Pour pouvez retrouver l’album complet sur la chaîne Youtube d’Asaf Avidan, ou en cliquant ici.

Pour lire un autre article musical, c’est ici que ça se passe !

Société qui a pour but de créer, participer, et amener la culture par le biais d’un fleuve inépuisable auprès des personnes en quête de savoir.

Plus d'articles
Un peu de douceur aux Bassins de Lumières