livre ouvert

Carnaval : entre jazz et enquête policière

Carnaval, en voici un livre qui traînait chez moi depuis bien longtemps et que je n’avais pas encore pris le temps de lire. Je me suis enfin plongée dedans. Et j’ai vraiment aimé tout ce qu’il s’y passe.

Et non, ici on ne parle pas du Carnaval

A lire le titre, on pourrait s’y m’éprendre. Mais non, ce roman ne parle pas de cette fête que nous connaissons tous. Ici, il est question de meurtre, d’enquête, de cartes de tarot et de musique. Pour résumer rapidement, le roman reprend l’histoire du Tueur à la hache de la Nouvelle-Orléans, qui a sévi entre 1918 et 1919. Le lecteur est plongé dans ce monde qui est fascinant quand il ne le connaît pas (ce qui est mon cas). Entre le roman policier et le roman historique, ce roman permet d’en apprendre beaucoup sur cette période à travers les différents personnages.

Et le jazz dans tout ça ?

On peut se demander ce que le jazz vient faire dans un roman policier et historique. Non je ne dévoile pas l’utilité première du jazz dans ce roman. Je peux vous dire que le jazz est comme un ambianceur. Il permet au lecteur d’imaginer les choses à certains moments de la lecture. Il met dans l’ambiance de la vie à la Nouvelle-Orléans en 1919. Mais en tout cas, pour moi, il a été très important et il me fallait le noter ici.

Une enquête qui tient en haleine

J’ai beaucoup aimé la construction du roman. Sans vous en dire trop sur l’histoire pour que vous ayez toujours la surprise, j’ai quand même envie d’en parler. Donc dans ce roman, différents personnages enquêtent sur ce fameux Tueur à la hache. Trois personnages bien différents, avec leurs convictions, leurs difficultés et leurs avancées sur cette enquête. Et cela crée un véritable tourbillon. Un tourbillon d’informations car il faut se rappeler de qui est qui en fonction de qui, tout comme ce que chacun a récolté durant son enquête. Ce roman est “difficile” à lire, non pas dans le sens de l’écriture même, mais plutôt dans le sens de la quantité d’information à retenir en peu de temps finalement.

Mais ainsi construit, ce roman tient vraiment en haleine. Je voulais en savoir plus, en connaître plus, être avec les personnages lors de cette enquête. Je voulais avancer avec eux, vivre leurs joies auprès d’eux, tout comme leurs peines. Ils sont si attachants. Ils donnent encore plus de relief à cette histoire qui pourtant n’en manque pas.

La ségrégation et le racisme raconté à travers Carnaval

Bon, ici j’ai un peu peur de me tourner vers un terrain glissant. Mais ce n’est pas grave, je me lance quand même. Du coup, j’ai trouvé que ce roman fait vraiment écho à tout ce qui se passe en ce moment au niveau du racisme. Les personnages ont tous des origines différentes. Mais en 1919 à la Nouvelle-Orléans, toutes les ethnies ne peuvent pas aller dans tous les quartiers. Tout au long du roman, le lecteur suit les embûches subies par les protagonistes car ils ne sont pas de la bonne origine pour tout le monde. J’ai trouvé tout cela extrêmement intéressant et ça m’a permis d’étayer ma réflexion à ce sujet.

Voici donc un livre qui pourrait plaire à tout le monde tant le sujet est intéressant, l’histoire captivante et le tout passionnant.

Découvrez ici et ici nos articles sur le bien connu Agent 007.

Société qui a pour but de créer, participer, et amener la culture par le biais d’un fleuve inépuisable auprès des personnes en quête de savoir.

Plus d'articles
La place des génériques de série dans notre vie