De l’allégresse à la tristesse dans Petit Pays

Le 28 août dernier, le film Petit Pays d’Eric Barber sort dans nos salles de cinéma. Mais aujourd’hui, penchons nous sur le roman Petit Pays de Gaël Faye, sorti en 2016 et couronné par le Prix Goncourt des Lycéens.

Petit Pays : un roman historique

“Je ne sais vraiment pas comment cette histoire a commencé”. Voici les premiers mots de ce roman. Ou plutôt de ce voyage historique devrais-je dire. Parce que oui, dans ce roman, le lecteur est plongé au cœur du Burundi, à Bujumbura, la capitale de ce pays. Mais pas à n’importe quel moment de l’histoire non, mais dans les années 90. Années du génocide des Tutsi au Rwanda. Peut-être que ce génocide vous est inconnu. A vrai dire, il ne fait pas vraiment parti de nos enseignements en histoire.

Mais, ce roman permet de connaître cette sombre période, voire d’apprendre son existence. Encore plus qu’uniquement connaître cette période, ce roman permet d’y plonger en plein cœur. Gaël Faye nous y apprend le pourquoi du comment, mais surtout la mise en action de ce génocide. Mais surtout, il nous expose les conséquences de ce génocide, les familles anéanties, les vies traumatisées, des pays détruits.

La plume poétique de Gaël Faye

Il peut paraitre étrange de parler de poésie quand on parle de guerre, de génocide et de mort. Mais Gaël Faye emmène son lecteur au milieu de l’horreur avec une plume extrêmement poétique. Sûrement pas pour rendre toute cette horreur plus belle, plus acceptable non. Je pense plutôt que c’est pour rendre hommage à tous ceux qui ont connu ces atrocités. Aussi bien ceux qui en sont sortis vivants que ceux y ont donné leur vie.

En effet, ce roman se lit avec une grande facilité. Le lecteur est transporté par cette plume. En tout cas, j’ai été transportée. J’ai été transportée par les mots choisis, les tournures de phrases utilisées. J’ai été si transportée que je voulais continuer l’histoire qui m’était contée, je ne voulais pas m’arrêter. Je voulais connaître la suite, savoir ce qui était arrivé à ces gens. Et c’est là que pour moi c’est un hommage. Gaël Faye a fait en sorte qu’on ait envie de lire ses mots, ses phrases, et ainsi qu’on sache ce qu’il s’est passé au Rwanda, au Burundi avec ce génocide des Tutsi.

De l’innocence de l’enfance à l’horreur de l’adolescence

Dans Petit Pays, Gaël Faye conte l’histoire de Gabriel, ou Gaby, une dizaine d’années au début du roman. Beaucoup plus à la toute fin. Gaby vit avec sa famille : son père est français, sa mère Tutsi, et sa sœur, Ana. Mais surtout, Gaby vit avec ses amis, ses voisins, les jeunes de son impasse. Ensemble, ils font les 400 coups, passent leur temps à jouer. Ils sont encore jeunes et à des années lumières de ce qu’il se passe autour d’eux.

Enfin ça, c’était avant. C’était avant le coup d’Etat, c’était avant que Gaby ne voit sa mère folle d’inquiétude pour sa famille au Rwanda. Et surtout, c’était avant que ses amis ne commencent à vouloir prendre les armes pour “protéger l’impasse”. Gaby a mis plus de temps que les autres à comprendre, parce que Gaby vit dans un quartier aisé, et est à moitié français, il ne faut pas l’oublier. Mais au bout d’un moment, Gaby a compris.

Le lecteur assiste donc à l’effondrement d’un idéal qu’un enfant s’était construit. Cet enfant qui a mûri a une vitesse incroyable, un enfant qui a vu et fait des choses qu’un enfant ne doit ni voir ni faire. En très peu de temps, il passe d’une enfance parfaitement joyeuse à une adolescence dure, remplie de violence, mais aussi de l’absence d’une mère.
Car oui, si l’histoire est racontée du point de vue d’un enfant (et c’est important, cela montre ce qu’a pu provoqué ce génocide chez les plus jeunes), le lecteur assiste également à la descente aux enfers des adultes, à travers la mère de Gaby. Une mère choquée, transformée, qui ne ressemble plus à celle qu’elle était et qui ne restera plus que l’ombre d’elle-même.

Retrouvez ici un autre article littérature.

Auteur-compositeur-interprète, Gaël Faye naît le 6 août 1982 à Bujumbura au Burundi. Se faisant connaître tout d’abord dans la sphère musicale avec son album “Pili Pili sur un Croissant au Beurre” et son EP “Rythmes et botanique”, Gaël Faye entre dans le monde littéraire avec son roman “Petit Pays” en 2016. Dans ses différentes productions, ses origines sont au centre de sa réflexion. Un prochain album est prévu pour le 6 novembre 2020.

Société qui a pour but de créer, participer, et amener la culture par le biais d’un fleuve inépuisable auprès des personnes en quête de savoir.

Plus d'articles
Désillusion – Workshop LISAA