Pablo Labèque, un retour en grande pompe

Nous avons rencontré Pablo Labèque en 2018 au détour d’un café. Il nous racontait son parcours, ses inspirations et comment il exprimait son talent par son travail de graphiste. Nous le retrouvons aujourd’hui deux ans après… 

Pablo Labèque, un parcours atypique

Tom & Lisa

Pablo Labèque est un graphiste et directeur artistique indépendant. Il travaille principalement dans le milieu de la culture auprès de plusieurs institutions artistiques. Son travail se concentre essentiellement sur l’expérimentation et le travail manuel. Il jongle entre commandes pour des clients et éditions auto-produites. 

Quand nous l’avons interviewé en 2018, il commençait à vendre ses premières éditions à à la libraire Vent d’Ouest au Lieu Unique et à la Hab Galerie à Nantes. Depuis, il s’est officiellement spécialisé dans le milieu de la musique, a travaillé pour le château de Versailles, et a débuté une collaboration fructueuse avec le Centre des monuments nationaux.  

C’est dans son atelier que Pablo dessine, découpe, peint, photographie… La réflexion se fait avec un crayon et un papier. Un processus long et rigoureux, tandis que le numérique n’est qu’une touche finale d’après lui. Il est avant tout question d’authenticité pour Pablo, de vouloir transmettre une émotion la plus pure possible. Un processus qu’il compare souvent avec la musique, son premier amour créatif. Une ligne directrice qu’on voit dans ses multiples projets, des pochettes d’albums aux affiches de lieux culturels, en passant par des objets d’éditions ludiques. 

Pabloshop

Salomé

Cette année, Pablo s’est enfin lancé dans l’ouverture de son propre shop en ligne. Il y propose une série de dessins de nus, qui eux aussi sont nés d’expérimentations. À l’origine, le désir de montrer le corps d’une nouvelle manière, s’émanciper de la ligne et du contour pour plus travailler l’ombre et la lumière sous forme de tâches, de nappes. Nous avons pu suivre sur son instagram l’évolution de ces dessins, de plus en plus sombres, tamisés et intimistes, poussant Pablo à délaisser l’encre de chine sur papier blanc, pour carrément peindre la lumière, en blanc sur papier noir. 

Pendant deux ans, chaque dessin a été l’occasion de perfectionner le style : la transparence de l’encre, les cadrages, jusqu’au type de papier… C’est à la fin de cette année 2020 que Pablo a décidé d’en faire une micro-édition destinée à la vente. Une démarche de vouloir installer des objets d’art dans le quotidien du public et à leur disposition, dans un contexte de crise culturelle où les artistes se doivent de proposer une alternative aux grandes surfaces. 

Le résultat : trois sérigraphies, en 25 exemplaires chacune, au format 18 x 24 cm. Elles ont été réalisées par l’atelier Lézard Graphique, une imprimerie légendaire située en Alsace, qui tient très à cœur à Pablo. Cette technique permet d’être au plus proche possible du dessin original. De par son processus complètement artisanal, chaque exemplaire est unique et devient à son tour une œuvre d’art. Celles-ci sont signées et numérotées par Pablo lui-même et livrées avec un certificat d’authenticité.  

N’hésitez pas à aller faire un tour sur le shop juste ici

Et si vous l’envie vous prend de retrouver notre interview de Pablo, foncez juste 

Anemone

Société qui a pour but de créer, participer, et amener la culture par le biais d’un fleuve inépuisable auprès des personnes en quête de savoir.

Plus d'articles
James Bond theme, playlist d’une saga